LE SAVIEZ-VOUS ?

Francazal est le tout premier aéroport public toulousain inauguré en 1923. En 1934, l’aérodrome de Francazal, ou “BA 101” dans le jargon militaire, fut la base militaire originelle de l’armée de l’air française. Dissoute en 2010, après 75 ans d'existence, elle a été reprise par le groupe canadien SNC Lavalin qui détient une partie de l’aéroport. Le reste est une propriété de l’État, destinée à y installer de grandes entreprises contribuant à la bonne santé économique de Toulouse Métropole.

FRANCAZAL

Aéroport civil situé sur les communes de Cugnaux, Portet-sur-Garonne et des quartiers du sud de Toulouse. Il est aujourd’hui, occupé par les sociétés Tarmac Aerosave et Hyperloop. Début 2017, la société californienne annonce que l’aérodrome Francazal sera le siège toulousain de la mise au point du train du futur : des capsules supersoniques circulant à près de 1200 km/h.

L’ancienne base militaire est alors amenée à considérablement changer ses activités et est en proie de devenir un centre de recherche et de développement. En somme, un pôle d’excellences dédié à la construction des premiers prototypes des trains, à l’innovation, à la robotique et à l’élaboration de drones et de véhicules autonomes. Elle s’impose alors, comme un nouveau bassin d’emplois de l’aire toulousaine

Envie d'en savoir plus ? Contactez-nous

Une erreur est survenue.
Message envoyé.

Nos conseillers sont
à votre écoute

Appelez-nous

05 61 21 00 83